La Birkebeinerrennet : un autre monde !

by Boris Petroff (Article is also autotranslated into english)

Lillehammer mars 2013 : les habitués de la WL sont à Rybinsk pour découvrir la toute nouvelle course du circuit, le Demino Marathon.

Sauf les plus enragés, les Larsson, Matsuyama, Petroff ou Palliser  qui ont préféré la Norvège à la Russie … parce qu’il  est possible d’y décrocher deux tampons longue distance.

En courant la Fredagsbirken  le vendredi et en remettant le couvert le samedi pour la Birkebeiner !

C’est que la Birkebeiner, comme la Vasa, la Marcia et tant d’autres courses de la WL, affiche complet à peine les inscriptions ouvertes (… quand elles ouvrent, ce qui n’est pas le cas de toutes …).

Et les organisateurs ont donc eu la bonne idée de doubler leur Birkebeiner par une copie conforme la veille.

Comme s’il a avait fallu s’y reprendre à deux fois pour sauver le jeune Hakon, futur Roi de Norvège, que l’on voit dans l’imagerie de la Birkebeiner, tout jeune enfant, enfoui dans  les bras d’un farouche guerrier glissant sur les hauts plateaux hostiles. Il s’agit d’un tableau de Knud  Bergslien qui date de1869 : une copie trône dans mon bureau depuis ma première Birkebeiner (1985) !

br13-1

Remis au gout du jour, c’est toujours ce tableau qui symbolise la Birken :

br13-2

La Birkebeiner est une course à nulle autre pareille.

A défaut du jeune Hakon, on y traine un sac à dos (ramené avec le temps au poids symbolique de 3.5 kg).

br13-3

Vérification du poids de son sac …

La course traverse des zones sauvages qui peuvent être suivant la météo le paradis comme l’enfer des fondeurs. Si sauvages que la route qui mène de Lillehammer (terme de la course) à Rena (son départ) ne s’y risque pas et fait un grand détour par Hammer et est ainsi deux fois plus longue que la course elle-même.

Le départ s’échelonne sur trois heures et priorité est donnée aux vétérans : les femmes de plus de 65 ans et les hommes de plus de 70 ans. Et il y en a ! Cette année le plus âgé était de la classe 90-95 ans. Et le plus rapide des nonagénaires, Oysten NILSEN, boucle ses 54 km en 4h27… c’est-à-dire une grosse demi-heure de MOINS que moi !   Les femmes ne sont pas de reste : dans la classe des + de 75 ans, Solveig NYBORG termine en 5h14 et   pour gagner dans la catégorie des jeunettes  de plus de 70 ans, il fallait finir en moins de 5 heures (Marie-Louise SVEVAD,  4h 53 dut batailler ferme avec Marit TUNAAL, 4h55 pour l’emporter….).

L’ambiance sur les bords de la piste est enthousiaste : par moins 20°, il faut un génie de bâtisseur et une grande expérience (plus beaucoup  de boissons fermentées…) pour pouvoir  applaudir des heures durant la horde sauvage qui relie Rena à Lillehammer sans se transformer en statue de glace.

L’organisation est parfaite, à deux détails près : aucun abri sur le stade de départ (où les bus peuvent vous laisser trois bonnes heures avant votre départ), juste vos yeux pour pleurer et les copains pour patienter.

br13-4

Trois heures d’attente pour les plus lents….

Et un cout excessif. Tout se paie et cher en Norvège ! Depuis l’autoroute en quittant l’aéroport jusqu’au bus (plus de 40 € les 120 km) en passant par le droit de poser son duvet dans un gymnase militaire et même … des ravitaillements en super boisson énergétique qui ne sont ouverts qu’aux coureurs qui ont payé pour cela ! Quant à l’inscription, il faut tout de même débourser 180 €… Seuls le parking des skis et la médaille sont gratuits. Cette année… Pourtant la course ne semble pas manquer de sponsors privés.

br13-5

45 €  pour y poser son duvet…..

Mais quand on aime, on ne compte pas.

Et on ne peut qu’aimer cette course. Malgré ses côtes : personnellement j’ai l’impression qu’elle monte du 1er au 38ème km, puis 8 km de plat et 8 km d’une descente rendue impitoyable par les milliers de skieurs qui m’ont précédé.

br13-6

Et par-dessous tout : un paysage exceptionnel rude sur les hauts plateaux dénudés (pas le moindre arbuste pour gâcher l’horizon, rien que le grand blanc), tendre quand la course serpente en forêt et bigarré vers Sjujsen, seul village approché durant ces 54 km.

Cette année, la Birkebeiner 2013 a offert deux facettes très diverses : froid mais avec un grand soleil le vendredi ; un temps à s’arrêter photographier

br13-7

Couvert, plus doux, mais insupportablement venté sur le plateau le samedi, pour la vraie Birkebeiner.

br13-8

Météo qui n’a pas troublé les vainqueurs : regardant la vidéo sur Swix classic j’ai découvert avec effroi, que même sur cette course aux montées incessantes et raides, le premier n’avait pas farté confiant en son style inimitable en double poussée ! Une horreur.

Parmi les Français présents cette année sur la Birken, un jurassien que les habitués de la WL devraient bien connaitre  puisqu’il joue un rôle majeur dans l’organisation technique de la Transjurassienne : Christian Burri. Sa discrétion n’a d’égal que son courage : cela faisait bien une vingtaine d’années qu’il n’avait plus chaussé ses skis en course. Cadeau un peu empoisonné que lui ont fait ses copains de la Transju ! Bravo Christian : tes 6h12 méritent respect.

Respect aussi pour notre Hannes Larsson, qui a doublé les épreuves malgré un grave dysfonctionnement de son système cardiaque (ça va mieux maintenant) qui l’handicapa fortement : 6h48 le vendredi et 9h37 le samedi lui qui toujours tourne en moins de 6 heures à la Birken.

Les trois autres fondus de la WL ont été réguliers : 4h40 puis 4h38 pour Robert Palliser, 6h57 puis 6h48 pour Minoru Matsuyama (qui attendit Hannes) et moi-même, Boris Petroff, 5h03 puis 5h05, qui fis, ce week end coup double puisque ces deux tampons de la Birken me permirent de finir mes 9ème et 10ème passeport.

Autres résultats :

Christian Viry : 4h01, Cédric Schramm : 3h47, Alexeï Gumeniuk : 4h12 …

This entry was posted in Race reports 2013. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s