Tartu Open Track saved from the warm weather

tartuP1230335

The opening events of the 43rd Tartu Maraton, the Open Track, took place in Alutaguse Recreation Center, 200 km north east from Otepää !

Fantastic organization even if the poor snow conditions cut the classic tracks.

Two laps from 25.5 km, a strange snow with a lot of stones but a very nice circuit.

Congratulation to the Tartu Maraton for this exploit. The 60 foreigners who cross the world can have a rather good ski race and … a stamp more on their WL pass!

Unfortunately it was not possible to organize the normal Tartu Maraton next Sunday…..

tartuP1230364

La Tartu Open Track sauvée des eaux !

Pas de neige en Estonie cet hiver : aux grands froids secs du début de l’année a suivi une douceur plus marquée par la pluie que par la neige.

Dès le dimanche 2 février il est clair que l’Open Track ne peut se dérouler à Otepää où seule une boucle de 4 km est skiable.

Avec courage, les organisateurs de la Tartu décident alors de reporter la course à quelques dizaines de km de là, sur le lac Vörtsjärvi certes faiblement enneigé mais sans cailloux.

tartuP1230403Hélas le vent souffle en tempête et chasse les derniers espoirs de tracer quelque piste que ce soit sur ce lac qui se décide même à dégeler tant il fait doux.

Qu’à cela ne tienne : à 200 km d’Otepää, au nord est de l’Estonie,  à quelques pas de la frontière russe, il a davantage neigé et c’est donc sur le site d’Alutaguse que se déroulera la Tartu Open Track !

La veille, samedi 8 février, ce site accueillait le Marathon d’Alutaguse, l’une des 7 épreuves de l’Estoloppet.

La course a donc commencé (comme elle terminera) par un transfert en bus de 2 h30 (parfaitement organisé par la Tartu Maraton) d’Otepää à Alutaguse !

C’est toute la logistique de la course qui est ainsi déplacée de 200 km ! Bravo : pas un loupé, tout était parfait.

Sauf les traces …. Le parcours : une boucle de 25,5 km improvisée la veille au soir dans une forêt aussi belle qu’inexpugnable est d’autant plus difficile à skier qu’il a gelé dans la nuit. Pas d’appuis francs, des tours et des détours incessants, autant de cailloux que de branches voire de neige sur la piste, quasiment impossibilité de tracer en classique…

Mais qu’importe : la messe fut dite et elle fut bien belle !

Pour la plus grande joie des 150 participants à la course longue (2 boucles soit 51 km), la centaine de participants à la courte (une boucle) et les centaines de relais qui s’égayèrent sans se gêner sur ce parcours rapide et plat.

Les étrangers, très nombreux sur la course longue, repartent avec la satisfaction d’un tampon de plus  sur leur passeport et quelques heures d’un ski aussi déroutant que sympathique.

Très forte délégation française avec plus de 40 participants, pour l’essentiel emmenée par l’UNASACEM, association qui regroupe des agents de Météo France et de la Direction générale de l’Aviation Civile. Association qui compte près de 50 titulaires du passeport de la WL et une dizaine de Masters !

Encore un grand merci aux organisateurs de la Tartu pour leur détermination. Hélas pas récompensée puisque la même météo printanière les contraint à annuler la vraie Tartu le dimanche suivant !

Quelques résultats :

51 km

Yannick Bochatay 3h28 ; Isabelle Charon 5h59 ; Pierre Charon 5h01 ; Lionel Coltel  4h32 ; Xavier Desry 6h34 ; Chantal Flick 5h16 ; Vincent Ducastin 6h34 ; Brunilde et Jean Pierre Girardet 3h06 ; Fausto Gorgazzini et Massimo Zanotti (Italie) 4h28 ; Marc Gautier 4h22 ;  François Giroux 4h48 ; François Jobard 3h17 ; Jean Marc Le Gallic 3h49 ; Joseph Luce 5h06 ; Jean Luc Magdinier 3h14 ; Eric Marécaille 4h43 ; Benoit Marchand 4h17 ; Jean Pierre Mazard 4h20 ; Laurent Mérindol 3h19 ; Frédéric Miens 6h21 ; Daniel Montgermont 3h59 ; Sandrine Pascal 3h23 ; Geneviève Pelletier 3h45 ; Christophe Petit 3h59 ; Isabelle Petroff 4h42 ; Boris Petroff 3h13 ; Annie Ponsonnet 3h53 ;  Patrick Thomas 6h10 ; Patrice Turlan 4h38 ; Bruno Vermot-Desroches 2h41 ; Samuel Vincent 3h258 ; Jacques Wong (Canada) 3h37

25.5 km

Michel Boulanger 4h03 ; Diane Osinski 2h00 ; Ludmilia Kolobanova 2h05 ; Bénédicte Vercaigne 2h59

by Boris Petroff

This entry was posted in Race reports 2014. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s