Jizerska 2016

P1440403wReport by Boris Petroff

J’ai couru la Jizerska 16 de nuit …

Pour cette première étape des courses 2016 de la Worldloppet, la neige n’était pas (encore) au rendez-vous.

Mais les organisateurs ont été formidables ! Ils ont maintenu une course dans des conditions acceptables.

Le dimanche précédent l’épreuve (soit 5 jours avec la première épreuve du week end, le 30 km) ils ont su prendre une décision et la mettre parfaitement en œuvre.

La décision ?

Tracer une boucle de 4 km en neige artificielle ou ramassée de-ci  de-là et repenser toutes les épreuves :

  • 2 tours (soit environ 8 km) pour le 10 km
  • 3 tours (12 km) pour la course de 25 km et le skate de 30 km… couru en style classique !
  • 4 tours (16 km) pour l’épreuve reine : la Jizerska 50.
  • Et 15 tours (de seulement 3.3 km) pour l’élite.

La difficulté parfaitement résolue par les organisateurs était de permettre à ces milliers et milliers de skieurs de skier dans de bonnes conditions sur cette petite boucle. Et la garder bien enneigée…

La boucle tracée permettait sur toute sa longueur de skier à trois ou quatre de front et s’équilibrait en parties plates, montantes et de descentes faciles.

La solution retenue était originale : répartir tous les concurrents (notamment du 50 km ramené à 16) en une douzaine de groupes de 400 skieurs ! Ainsi la J 50 s’est déroulée le vendredi 8, le samedi 9 et le dimanche 10. De 8heure du matin à … 19h00 pour les derniers arrivés qui skièrent leurs 4 tours à la frontale !!!

Originale mais efficace : si le dimanche chacun skiait sur des traces quelque peu secouées, farté au skare universel tandis que vendredi ou samedi la neige était encore bien belle et à farter en poussettes, finalement chacun eut sa part de bonheur.

Et c’est bien l’essentiel.

Certes le classement n’a pas vraiment de sens et les habitués ont bien regretté le magnifique parcours de la Jizerska Padesatka originelle mais la course eut lieu et dans de bonnes conditions d’enneigement, de sécurité et d’affluence.

Ce ne fut pas simple à mettre sur pieds : dès le lundi précédent chacun des concurrents de la J50 était invité (via internet) à choisir sa ligne de départ (‘est à dire son horaire de départ). Et pour chacun, avec son dossard et sa puce, était remis un petit bracelet de couleurs qui permettait d’entrer sur sa bonne ligne de départ…

Soyons juste : si tout s’est plutôt bien passé, c’est aussi qu’il est tombé quelques heureux cm de neige le jeudi et encore quelques cm dans la nuit de vendredi à samedi et surtout que la pluie annoncée le dimanche se transforma en un brouillard déplaisant mais pas trop néfaste à la neige.

Certains semblaient critiquer la décision de maintenir coute que coute cette J50 (déjà annulée faute de neige il y a deux ans) : la réalité leur a donné tort et je n’ai pas rencontré sur place de concurrents furieux.

Bien sûr il y eut des défections : tout le monde ne traverse pas l’Europe pour une grosse heure de compétition. Et comme le dit Nathalie Courtine, de France : « 1600 km AR de voiture pour 16 km de course : côté empreinte écologique et COP21, ce n’est pas terrible »

Un mot encore sur la réception des skieurs de la WL : grand luxe avec spaghetti et bière ou vin servis à table … mais avec bien peu de monde car organisée le vendredi soir dans un site certes magnifique mais à 2 km du stade de départ : l’hôtel Kralovka bâtie sur le sommet de la colline !

Pour finir parlons encore du sympathique feu d’artifice tiré le vendredi soir et de la médaille simple mais bien belle en cristal de Bohème…

Boris Petroff

e0074033b.jpg

This entry was posted in Race reports 2016. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s